Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

 

Thème à explorer : La présentation

( C'est à dire la stratégie mise en oeuvre pour donner à voir , ressentir les oeuvres  et  impliquer le spectateur )

 

Quatres axes :

- Support : La nature, les matériaux et le format .

- La socle et le cadre : fonction , rôle. suivre le lien  Sculpteurs et matériaux traditionnels

- L'oeuvre et son espace:  architectural, naturel, urbain, muséal, sa lumière, sa fonction.... Oeuvres in-situ.

- Le statut de l'oeuvre: commande publique ou privée , pérenne ou éphémère, performance...

présentation présentation

Voir page sur la sculpture et Brancusi Sculpteurs et matériaux traditionnels

 

 

 

Ressources sites artistes:

Ben Vautier suivre le lien link

Support-surface: sites officiels d'artistes

suivre le lien sur Louis Canelink

suivre le lien sur Viallat link

suivre le lien sur Dezeuze link

suivre le lien sur Arnal link

Land art

Christo et Jeanne Claude suivre le lien link

 


Trois objectifs par rapport à l"élève:

-Qu'il formule ses intentions

-Qu'il développe une expression plastique personnelle

-Qu'il s'interroge sur quelques grands aspects de la vie artistique du XXème siècle.

 

 

 

 

 

Programme limitatif: voir cours ci-dessous

 

-Fauna , série photographique ,1986 de Joan Fontcuberta.

 

 

Fontcuberta - Fauna- 1986

Joan Fontcuberta  (En catalan le nom signifie fontaine ou source cachée… Jean de la Fontaine… un conteur de fable !)

Né en 1955, d’origine catalane.

Il utilise l’aura de l’authenticité de l’image photographique pour inventer des histoires , répandre des rumeurs , engendrer des chimères. Il crée des mythes…

1980 : la série fauna. L’artiste prétendait avoir découvert les archives du professeur Ameisenhaufen , (Hans von Hubert est son assistant ) un « cryptozooloque » allemand spécialisé dans l’étude des espèces animales rares, disparues ? et dont l’existence est elle-même questionnante.

Présentation de ces « archives » : Dans un dispositif muséographique de type scientifique , ou naturaliste.

Des vitrines qui donnent à voir des écrits dactylographiés, et des croquis d’ « observation », des cartes, des fragments osseux, des spécimens et beaucoup de photographies.

Le microstrium vulgaris, le centaurus neandertalensis, le cercopithecus icarocornu… Type de comportement, de nourriture , d’habitat ou de mode de reproduction, Fontcuberta se substitue au commissaire de l’exposition.

Plus tard , dans l’artiste et la photographie il va prétendre avoir découvert des photos de Picasso, Miro, Dali et Tapiès. (Que des faux bien sûr…) A nouveau, il singe la scénographie habituelle des muséfauna.jpges.

 

106637.jpg

 

fauna2.jpg

 

fontcuberta_ameisenhaufen1.jpg

 

LA BICYCLETTE ENSEVELIE 

Lieu : le parc de la Villette à Paris

Date : 1990

Statut : il s’agit d’une commande de l’état et du parc de la Villette en 1985 comme « intervention »

Taille totale du vélo ; 46 m x 22 m

Couleur ; elle serait bleue

Bernard Tschumi est l’architecte collaborateur

 

 

Sculpture monumentale, installation.

Il s’agit d’une sculpture monumentale représentant une bicyclette de façon partielle.

 

Idée des artistes : et notamment de Coosje Van Bruggen. Son idée est de partir de l’anti-héros Molloy de Samuel Beckett. Celui-ci tombe dans le fossé et est incapable de reconnaître l’objet. Pour la forme ils se sont inspirés d’un modèle de vélo d’une fillette.

 

Notions :

  • Archéologie contemporaine.
  • L’objet  et la consommation comme vanité contemporaine
  • Le monumental et le point de vue 
  • Hyperréalisme et la sculpture
  • La mémoire et l’oubli.
  • L’espace public et l’in situ
  • Le vélo comme élément culturel français.
  • La partie et le tout ; le détail.
  • Espace de jeu, l’enfant.

 

L’absence de socle, l’enfouissement, et le monumental en font un objet du merveilleux dans un espace dédié à la promenade, la détente.

 

Le parc de la Villette :

Espace de détente, lieu de culture et de divertissement, le parc de la Villette s'étend de la porte de la Villette à la porte de Pantin sur 55 hectares, ce qui en fait le plus grand parc culturel urbain de la capitale. A l'emplacement des anciens abattoirs et grâce au projet architectural de Bernard Tschumi, il fait figure depuis 1979 de trait d'union entre les différentes institutions culturelles du site.

Il prend sous son aile les 26 folies, les 12 jardins thématiques et les prairies.

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Sections Arts Plastiques du lycée Elie Cartan
  • Sections Arts Plastiques du lycée Elie Cartan
  • : Les arts plastiques au lycée Elie Cartan de la Tour du Pin : Arts visuels en seconde / options facultatives seconde , première et terminale/ un enseignement de spécialité en première et terminale.
  • Contact

Profil

  • section arts plastiques lycée Elie Cartan
  • Le lycée Elie Cartan de la Tour du Pin
propose une section arts plastiques en enseignement de spécialité et option facultative + le Champ d'exploration  art visuel en seconde (1h30)
  • Le lycée Elie Cartan de la Tour du Pin propose une section arts plastiques en enseignement de spécialité et option facultative + le Champ d'exploration art visuel en seconde (1h30)

Expo parisienne

Actuellement au musée d'art moderne de Paris... Une grosse claque ! A voir absolument.

jean-michel-Basquiat-1984.jpg

Centre G Pompidou

Gabriel Orozco / ref pour les terminales sur l'oeuvre et le corps:

Il s'impose dès les années 1990. Son oeuvre multi-médiums explore les éléments du paysage urbain et du corps humain. Incidents du quotidien, hasard et paradoxe... Tout est poésie.

Mouvement, expansion, circularité sont les liens entre le géométrique et l'organique.

orozco.jpg

gabriel_orozco-black-kites.jpg

Liens